Conduite d’engins / CACES ®

L’utilisation d’équipements tels que engins de chantier, grues à tour, grues auxiliaires, grues mobiles, plates-formes élévatrices mobiles de personnel et chariots automoteurs, est à l'origine de nombreux accidents du travail.

C’est pour cela que le code du travail stipule que les conducteurs d’équipements de travail mobiles automoteurs et d’équipements de travail servant au levage, doivent avoir reçu une formation adéquate et qu’ils doivent être en possession d'une autorisation de conduite délivrée par l'employeur.

La CNAMTS (Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés) au travers de recommandations, a créé le Certificat d'Aptitude à la Conduite En Sécurité (CACES®).
Le CACES® permet de contrôler les connaissances et le savoir-faire du travailleur pour la conduite en sécurité de ces types d'équipements.

Ces recommandations définissent, pour chaque type d'équipements, les catégories, avec un CACES® pour chacune d'elles, ainsi que le contenu de cette évaluation.

Ce contrôle de l'aptitude à la conduite en sécurité est réalisé par des "testeurs", qui appartiennent à un "organisme testeur" certifié titulaire d'une qualification délivrée par un "organisme certificateur de qualification".

A ce titre les membres de l’AFSEC font partis des Organismes Testeurs Certifiés, et veulent garantir le respect des règles de délivrance du certificat CACES®.

Au delà de cette évaluation, l’AFSEC veut également promouvoir la formation à la conduite comme moyen majeur de lutte contre les accidents du travail dans ce domaine.

En effet au delà des règles de conduite, le dispositif CACES® contribue à diffuser dans tous les secteurs d’activités un message de prévention fort.

Fort d’adhérer au dispositif, les premiers secteurs d’activités qui voient leur nombre de décès reculer sont le Bâtiment et Travaux Publics, le Transport, et les Services II et Travail temporaire.

Et nous pouvons penser que notre message contribue également à la baisse des accidents graves (avec incapacité permanente - en chute de 2,3 % sur 2009), et pour la deuxième année à la baisse du nombre des décès (– 5,4 %), notamment perceptible pour les masses en mouvement et le levage.